4.19 français + English

Partie 4

Les institutions politiques Aiden, les bâtiments officiels, les ordinateurs,

l’armée d’Utopia, les droits des citoyens(nes)

Les bâtiments du gouvernement

Les bâtiments du gouvernement de la Cellule font partie du Quartier réservé à l’administration centrale. Il est placé au centre de la tour. Ce quartier peut être totalement sécurisé et autonome en air, eau, énergie, munitions, nourriture après la fermeture de ses portes, il comprend :

– le palais de justice,

– les bureaux présidentiels avec appartements,

– les bureaux des ministres, avec appartements,

– les 2 chambres avec les appartements nécessaires aux élus gouvernementaux,

– les ordinateurs d’Utopia avec les appartements des informaticiens et de la commission d’éthique,

– la salle du commandement militaire et les salles de garde avec leurs chambres de repos,

– les bâtiments de l’université,

– les réserves nécessaires à son autonomie,

– les installations funéraires avec un four pour brûler les corps. Le four pour brûler le corps des

des animaux se trouve dans en dehors de ce quartier,

Les quartiers sont équipés des bâtiments communautaires nécessaires à leurs administrations : salles des conseils, bureaux de l’exécutif, comptoir de réception attenant au poste d’observation,

palais de justice, locaux nécessaires aux commissions Aiden et à l’armée. Il y a aussi dans les bâtiments communautaires une salle d’environ 10’000 places prévue pour accueillir la

« landsgemeinde » : assemblée de tous les compagnes et compagnons du quartier qui votent à main levée ( système suisse de votation utilisé dans les premiers cantons). Ce système remplacera les votes électroniques en cas de panne du système informatique central. Ces salles peuvent être compartimentées. Elles sont normalement louées pour des manifestations sportives, des concerts ou des spectacles, etc…

Le gouvernement Aiden

Le gouvernement (délibérant) n’a aucun pouvoir décisionnel (en cas de paix). Toutes les décisions sont prises démocratiquement.

Tous les débats des chambres sont publics et retransmis par les médias officiels. Ils sont prévus le jeudi après-midi à partir de 13 heures.

Ils sont suivis des votes des chambres avec l’affichage du résultat puis par les votes électroniques sécurisés des compagnes et compagnons, qui doivent participer à au moins 3 votations sur 4.

La majorité qualifiée.

La majorité qualifiée, c’est la majorité des 2/3 = 66,67% de tout les votants. C’est la majorité nécessaire pour prendre toutes les décisions concernant l‘Aiden et Utopia.

La majorité de deux personnes sur trois est appliquée aussi dans toutes les commissions Aiden et les entreprises d’Utopia.

La majorité complète

La majorité de trois personnes sur quatre : c’est 75% de tous les votants.

Elle est appelée dans l’Aiden la majorité complète.

La majorité complète sera nécessaire pour ajouter ou retrancher, des valeurs, des droits, des devoirs et des lois de la constitution de l’Aiden, après que celle-ci ait été corrigée et approuvée

par les membres des sections Aiden

Comme les compagnes et compagnons peuvent voter 3 fois sur 4, il faudra faire une extrapolation concernant les votes manquants, proportionnelle au résultat des votes enregistrés si la majorité nécessaire (2/3 ou 3/4) n’est pas obtenue avec les votants.

Les compagnes et compagnons de l’Aiden ont le droit d’initiative.

L’Exécutif délibérant de l’État :

– Il se compose d’une présidence double : un président et une présidente.

Il y a pour chaque dicastère un et une ministre.

– Les femmes sont élues par les femmes et les hommes par les hommes pour une année,

Ils font de cette manière 12 ans de leur service civil obligatoire.Ils peuvent être élus 4 fois de

suite). Ils sont choisis parmi les membres des 2 chambres.

– Les mêmes dispositions sont prises dans les exécutifs des Cellules et des Quartiers.

– Les travaux des exécutifs s’effectuent en comités, ils ne sont pas diffusés.

Le Législatif délibérant de l’État comprend :

la chambre des Femmes (100 membres) + La chambre des Hommes (100 membres) Ils (elles) sont élus(es) pour 4 ans et peuvent être réélus.

– Les mêmes dispositions sont prises dans les législatifs des Cellules et des Quartiers.

– Les séances des législatifs sont publiques et retransmises par les médias officiels.

Les exécutifs doivent : – préparer, présenter et commenter les budgets et comptes annuels,

– proposer, simplifier, adapter et mettre en œuvre les décisions.

– représenter l’État, les cellules et les quartiers,

– signer les accords acceptés par les citoyens.

Ils travaillent en collégialité et proposent ce qui est accepté par la majorité des 2/3 de leurs membres.

Les chambres doivent contrôler le travail de l’exécutif, peuvent présenter, modifier ou supprimer des propositions, ou renvoyer des projets pour plus d’ informations, selon la majorité des 2/3 de leurs membres.

Ils votent comme les autres citoyens(nes), le résultat du vote des chambres est diffusé avant le vote électronique des citoyens

La Diplomatie

Utopia reconnaît tous les gouvernements (démocratiques ou non) qui La reconnaissent.

Utopia reste parfaitement neutre et cherche à avoir des bonnes relations avec tous les pays.

Pour exister en paix et parce que les anarchistes ne sont pas des donneurs de leçons.

Le corps diplomatique dUtopia est formé de commissions comptant un nombre égal de citoyens et de citoyennes. Ils(elles) sont élus(es) par le peuple. Ils doivent négocier les accords bilatéraux et rendre compte de leur conclusions d’abord au gouvernement puis aux citoyens(nes) par les médias officiels. Le peuple décide de la suite à donner à ces projets d’accords.

Les diplomates d’Utopia travaillent par vidéo-conférences avec les diplomates étrangers. Ces conférences ne sont pas diffusées. Exceptionnellement les diplomates d’Utopia peuvent se rendre à l’étranger en comités restreints au minimum trois personnes qui peuvent être de même sexe pour respecter les us et coutumes des diplomates avec lesquels, ils vont négocier.

Utopia n’a pas de représentation diplomatique à l’étranger. Les demandes de visas, d’autorisation de séjour, des documents remplaçant le passeport en cas de perte s’obtiennent au travers du Net.

Par réciprocité, il n’y a pas de représentations diplomatiques étrangères permanentes sur son territoire.

Les ordinateurs

Les ordinateurs sont localisés dans le quartier du gouvernement.

Ils sont dans une salle fermée, protégés des ondes électromagnétiques par une ou des cages de Faraday. La seule porte blindée donnant accès à cette salle est fermée uniquement avec trois clés et ouverture/fermeture sans électronique ou électricité. Elle est gardée en permanence par l’armée d’Utopia. Les 3 clés de la porte d’entrée sont détenues par trois membres de la commission d’éthique qui sont les seuls habilités avec les autres membres de cette commission incorpore à ouvrir cette porte.

Toutes les interventions sont faites par la commission d’informatique des ordinateurs centraux.

Les claviers et écrans qui permettent de programmer ces ordinateurs sont tous à l’intérieur de cette salle surveillée en permanence par des caméras.

Toutes les interventions sont accompagnées par la commission d’éthique incorpore et des soldats. Elles sont filmées et diffusées en directe uniquement dans les palais de justice ou elles sont visionnées et contrôlées par les autres commissions d’informatique.

Les bureaux Aiden et les caméras Aiden sont directement reliés aux ordinateurs centraux par des fibres optiques. Les fibres optiques sont contrôlées en permanence, par un système informatique qui détectera toutes interventions sur ceux-ci : détérioration de la gaine de protection, coupure de la connexion. Le périphérique relié par une fibre avariée sera immédiatement et automatiquement mis hors service jusqu’à ce qu’ une des commissions d’informatique d’Utopia (de quartier ou des ordinateurs centraux) ait trouvé les causes et remplacé les éléments déficients.

Il faut essayer de protéger les ordinateurs centraux de toutes possibilités de les connecter avec d’autres ordinateurs ou avec le Web.

Il faudrait même envisager de créer un langage d’exploitation particulier pour ces ordinateurs ;

Les construire en privilégiant la solidité et la longévité de leurs composants (achetés) :

Et, assembler ces composants après avoir vérifié qu’ils ne sont pas trafiqués.

Les tâches destinées à être exécutées par ces ordinateurs sont bien définies et ne nécessitent pas (je crois) d’intelligence artificielle et surtout il faudrait éviter qu’ils puissent avoir la conscience de leurs existences.

Ils doivent gérer, stocker : – les informations des caméras Aiden(où, quand, qui) pendant 10 ans,

– les informations nominatives des bureaux Aiden jusqu’au décès de

la personne,

– les restrictions de liberté,

– les nominations des commissions et leurs programmes,

– la sécurité et de la défense militaire.

– la gestion des loyers

– les comptes d’Utopia : recettes/dépenses et évolution des réserves ;

les comptes sont diffusés en directe sur les médias officiels d’Utopia.

D’autres ordinateurs (plus conventionnels) situés dans d’autres salles s’occupent du trafic, des usines, des robots, etc…

L’armée et les défenses d’Utopia

La politique d’ouverture, de neutralité, l’éloignement géographique, le respect de l’indépendance de penser et de légiférer accordés à tous les autres pays de la terre, devraient être suffisants pour protéger Utopia de toutes guerres.

Néanmoins ne pouvant exclure à 100% une telle éventualité, Utopia s’y prépare quand même en se protégeant d’abord des ondes électromagnétiques par des treillis métalliques recouvrant ses murs extérieurs pour former «une cage de Faraday » ; puis en instaurant une défense civile en fournissant des armes, des munitions et un entraînement au tir à tous ses habitants (voir les bureaux Aiden et les exercices de défense civile dans le service civil).

En plus Utopia dispose d’une armée structurée pour organiser et appuyer sa défense civile.

Son rôle principal est d’assumer les secours des personnes en danger, gérer les catastrophes,

éteindre les incendies, combattre les pollutions, assurer la sécurité des personnes en temps de paix.

Structure et rôle de l’armée

Environ un citoyen(ne) sur dix choisira de faire son service civil dans l’armée par goût pour les services de sécurité, l’esprit de corps, le danger, la hiérarchie et les armes.

L’armée est uniquement défensive. Elle ne dispose d’aucun correspondant à l’étranger.

Les femmes peuvent faire l’armée. Les familles, les couples, les groupes d’amies et d’amis, peuvent s’incorporer comme tels.

L’armée est la seule structure hiérarchisée d’Utopia.

Tous les 4 ans :

  • les soldats nomment démocratiquement leurs officiers.
  • les citoyennes et les citoyens d’Utopia élisent les membres de l’état major et le commandant de l’armée qui sont choisis parmi les officiers.

En temps de paix

L’armée doit assurer en permanence la surveillance du territoire et la centrale d’alarme. Les soldats de permanence coordonnent les actions nécessaires pour que les soldats de garde (pompiers, sauveteurs en mer, pilotes d’hélicoptère et accompagnants, ambulanciers, membres des pelotons de sécurité) puissent intervenir le plus rapidement possible. Les soldats de garde doivent pouvoir accomplir leurs activités civiles, tout en étant atteignables en tous temps et en étant disponibles pour les interventions.

L’armée assure les liaisons aériennes entre les cellules et les principaux aéroports voisins avec quelques gros hydravions pouvant aussi atterrir.

Elle dispose aussi de bateaux pour installer et ravitailler Utopia et ses défenses

ainsi que pour transporter des passagers en cas de nécessité.

Elle disposent de bateaux (style Zodiac ) très rapides, pour intervenir dans ses eaux territoriales.

Elle possède des drones et des hélicoptères pour surveiller les frontières et participer aux sauvetages.

Elle dispose de quelques sous-marins pour explorer les fonds marins, pour transporter des passagers, ou installer et ravitailler des stations sous-marines.

Ses bateaux, hydravions, sou-marins et drones sont entreposés dans la partie du port intérieur qui lui est réservée.

L’armée va déployer des ballons captifs à différentes hauteurs. Ils sont équipés de tous les systèmes de détection connus pour contrôler l’espace aérien d’Utopia. Les ballons qui surveillent la surface de la mer disposent aussi de caméras Aiden. Ils sont connectés par des câbles-sous-marins

au centre de commandement.

L’armée :

1. assurent la protection des représentants des gouvernements étrangers en visites officielles.

2. est chargée du contrôle des bateaux, d’empêcher la contre-bande et l’immigration clandestine.

3. prend en charge les sauvetages en mer.

4. assure la recherche, le transport des blessés et des malades en ambulances.

5. est chargée de la défense contre les incendies, les catastrophes et les pollutions.

Le matériel de lutte contre les incendies et les pollutions chimiques ou biologiques sont stockés

dans des entrepôts disséminés partout dans Utopia pour ne pas perdre de temps en déplacement.

6. garanti le maintien de la paix lors des manifestations publiques à risques.

7. est la seule habilitée pour intervenir contre les personnes considérées comme dangereuses.

Formation des soldats

Les membres de l’armée qui ont choisi d’ intervenir avec des civils doivent suivre une formation pour appliquer les premiers secours et une formation en psychologie appliquée en plus de celles nécessaires pour intervenir dans tous les milieux. En cas d’intervention contre des personnes, ils devront plutôt avoir un rôle dissuasif que punitif.

En temps de guerre

En cas de conflit les tours sont fermées. Elles deviennent complètement étanches à l’air et l’eau.

La composition de l’air intérieur est contrôlée et corrigée. Des sas donnent accès à l’extérieur.

Toutes les activités qui ne sont pas nécessaires à la survie des habitants(es) sont stoppées.

Tous les habitants s’équipent de leurs armes et de leurs protections. Ils rejoignent les postes qui leurs sont assignés. Les tours vivent dès ce moment en autarcie.

Les portes du quartier du gouvernement sont fermées pour protéger les ordinateurs, les membres du gouvernement, le commandement militaire et la salle de commande des missiles.

Des sas gardés par l’armée permettent de sortir ou de rentrer dans la tour ou dans le quartier du gouvernement.

En cas de conflit, des dirigeables, des bateaux, des sous-marins, des drones, sans équipage seront équipés de missiles et de torpilles. Ils seront disséminés dans l’espace aérien et les eaux territoriales d’Utopia. Ils seront guidés depuis le poste de commandement.

L’armée tentera par ces moyens de détecter et de détruire les menaces ennemies le plus loin que possible.

L’armée d’Utopia n’emploie pas d’armes de destruction massive.

Elle n’attaque pas ou ne contre-attaque pas ses ennemis sur leurs territoires.

Au cas ou les défenses précédentes ne suffisent pas, l’armée défend Utopia avec toute la population équipée des armes et protections de la défense civile. Ils sont organisés en escouades dirigées par au moins trois soldats. Ces soldats sont équipés de toutes sortes d’armes transportables par des hommes (lance-missiles, lance-roquettes, mitrailleuses, grenades). En plus ils disposent de petits véhicules blindés équipés de lance-missiles (courte portée), de canons ou de mitrailleuses lourdes.

Les compagnes et les compagnons qui ne portent pas d’armes devront s’occuper, des enfants, des blessés, du ravitaillement et de la maintenance des installations techniques.

Les prisonniers de guerre

Utopia n’a pas de prison. Elle ne peut pas détenir les prisonniers de guerre.

Les prisonniers de guerre sont expulsés de la zone territoriale dUtopia dans des bateaux gonflables, voire plus loin si cela est nécessaire.

Avant d’être renvoyé, ils sont recensés sous leur nom et prénom, leur incorporation, leur grade (s’ils donnent ses informations) ou sous des pseudonymes. Dans les deux cas on prend leurs empreintes, la photographie du visage et des yeux, ainsi que leurs mensurations. Ils reçoivent une interdiction de séjour à vie sur tout le territoire d’Utopia (ces interdictions peuvent être levées si ces dispositions sont prévues plus tard dans des accords de paix).

Les blessés recevront les soins nécessaires pour qu’ils puissent accompagner les autres prisonniers. Les blessés très gravement atteints seront aussi renvoyés sous la garde des autres prisonniers après avoir reçu les premiers soins et une réserve de médicaments et d’antidouleurs.

Les bateaux gonflables sont équipés : d’une toile étanche fermant l’habitacle, de gilets de sauvetage pour chaque passager attachés au bateau avec une corde, de vêtements contre le froid si nécessaire, d’une balise de détresse, d’une voile, de deux paires de rames, d’un petit moteur avec une autonomie de 1000km, d’un GPS, d’une boussole et d’une carte marine, d’une trousse de pharmacie complète, de 20 litres d’eau et de 20 jours de nourriture par passager.

Les droits des enfants

Les enfants ont le droit

Les droits des compagnes et compagnons de l’Aiden

Les compagnes et compagnons ont le droit :

  • d’avoir une totale liberté de pensée et d’opinion et de pouvoir la faire connaître.
  • d’être traité avec respect et égalité sans différence entre les femmes, les hommes, les trans-genres ainsi qu’entre les différentes races, métissages, cultures, religions et coutumes des personnes peuplant Utopia.
  • d’avoir la liberté de ses mouvements.
  • de pouvoir choisir son travail, d’avoir la liberté d’entreprise, de commerce et de s’établir partout dans Utopia.
  • de bénéficier du secret total concernant ses données personnelles collectées par Utopia, sauf en cas de problèmes judiciaires ou de santé où ses documents pourront être consultés par les commissions d’enquêtes et de santé qui sont soumises au secret de fonction.
  • d’être secouru et soigné gratuitement en cas de maladie (s’il suive le programme santé) et d’accident (s’il n’exerce pas des activités considérées comme spécialement dangereuses)
  • de pouvoir se marier avec une autre personne adulte.

elles joignent leurs deux noms et deviennent partenaires sociaux et financiers,

elles peuvent après enquête et approbation de la commission sociale adopter des enfants,

elles peuvent divorcer après avoir partagé en deux les biens acquis ensemble.

  • de pouvoir exercer son autorité de mère et de père pour le bien de l’enfant.
  • les femmes enceintes ont le droit de se faire avorter dans les hôpitaux de l’État sans justification jusqu’à la fin de leur troisième mois de grossesse ou plus tard si des problèmes psychologiques ou sanitaires risquent de mettre en danger la mère de l’enfant. La vie de lamère prime sur celle de l’enfant jusqu’à la fin de l’accouchement.La mère et l’enfant ont droit à la gratuité de toutes les analyses de dépistage des maladies génétiques et des malformations.
  • de pouvoir charger l’État du financement nécessaire à l’éducation de ses enfants.
  • d’être aidé par ses compagnes et ses compagnons en cas de difficultés.
  • d’être partout en sécurité sur le domaine public d’ Utopia et dans son logement, son cabinet de travail, son atelier ou son magasin. Toute personne peut demander une surveillance électronique (alarme) gratuite adaptée à ses désirs et aux dangers qu’elle peut courir au travers de son bureau Aiden et de sa pièce d’identité électronique.
  • d’être nourri par Utopia.
  • de n’être pas obligé d’obéir qu’à une seule personne ; les délégations des commissions d’enquête et de justice, les policiers privés doivent être au minimum deux pour intervenir.
  • d’être considéré comme innocent avant que la justice ait la preuve du contraire.
  • de ne pas témoigner contre leur conjoint et leurs enfants.
  • de se présenter à tous les examens proposés par Utopia et d’être notés (jugés) comme les autres élèves sans avoir suivi les cours correspondants à ces examens.
  • de défense légitime si elle est proportionnée.

En plus ils peuvent :

  • demander l’aide sociale quand ils n’ont plus la possibilité de s’assumer,dans ce cas, l’État fournira tout ou partie:- d’un appartement d’au minimum 12m2 avec : une porte-fenêtre donnant sur l’extérieur,une entrée sécurisée avec 1 bureau de l’Aiden, un bloc cuisine avec 1 évier + 1 four àmicro-ondes, 1 réfrigérateur avec congélateur, 1 bloc de lavage + séchage + désinfection,pour le linge, les ustensiles de cuisine et de ménage, 1 salle de bains avec WC + douche.- des soins de base gratuits, médicaments, prothèses, en cas de maladie, d’ accident et deproblèmes dentaires..- des vêtements dont ils ont besoin dans les magasins de l’État et de la nourriture par

    l’intermédiaire de son bureau de l’Aiden.

    – d’un travail leur permettant de se payer, quelques loisirs et plaisirs.

    – d’un avocat lorsqu’ils passent en jugement.

  • consulter tous les documents sur le Web ou sur d’autres supports et stocker les informations et les contenus écrits avec photos et vidéos.
  • refuser de faire entrer toutes les personnes qu’ils ne désirent pas voir dans leur appartement.

Les lois de l’Aiden ne permettent pas de pénétrer dans un logement, sans l’accord du

locataire (si le loyer est payé). Excepté une fois par année (à la même date chaque année :

celle de l’entrée du locataire dans son logement) par la commission des logements pour

faire l’état des lieux et pour renouveler le bail (d’année en année).

ne pas être extradés, sauf pour des crimes contre l’humanité pour lesquels ils pourraient être

appelés à comparaître devant le Tribunal International de la Haye.

à La Haye pour être jugé par le Tribunal International. Une commission d’enquête et la

commission diplomatique vérifieront préalablement le bien-fondé des accusations.

Dans tous les cas une commission d’enquête examinera le cas qui pourra déboucher sur un

jugement pour les délits commis à l’étranger. Les prévenus pourront être condamnés selon

lois de l ‘Aiden.

  • interrompre en tous temps leur existence dignement.
  • Que faut ‘il ajouter ?
  • Tout ce qui n’est pas interdit est toléré
  • Chaque migrant reçoit à son arrivée un capital inconditionnel de 100’000.- Anars (~= 100’000.-US$) et une cellule d’habitation de 12m2 comprenant une partie technique (6m2) et une partie séjour de 6m2 avec un emplacement,  pour lui permettre de s’installer et financer son bizness.
  • De même, tous les jeunes d’Utopia ayant atteint leur majorité, reçoivent un capital inconditionnel de 100’000.- Anars et une cellule d’habitation de 12m2 (6m2 technique + 6m2 séjour) avec un emplacement,  leur permettant de s’installer, de financer leurs études ou leurs bizness.

 

  • Les héritages

Les enfants héritent en parts égales la moitié de la fortune de leurs pères ou de leurs mères, si les parents sont mariés au moment du décès. L’autre moitié allant au conjoint survivant.

Les enfants héritent en parts égales de la totalité de la fortune de leurs pères ou de leurs mères, si les parents ne sont pas mariés au moment du décès.

Si les enfants sont décédés, ce sont les petits-enfants qui héritent en parts égales la fortune que leurs parents décédés devaient hériter.

Le conjoint marié survivant hérite de la totalité de la fortune de la personne décédée, si elle n’a pas d’enfant.

Les personnes sans enfant et sans conjoint peuvent léguer leurs fortunes par testament à qui ils veulent (le formulaire s’obtient avec le bureau Aiden). Sans testament la fortune de la personne décédée revient à l’État.

La commission d’éthique, les initiatives

La commission d’éthique est la plus haute instance politique et judiciaire de l’Aiden. Ses membres peuvent être appelés à fonctionner à plein temps. Il y en a une par Cellule et une pour Utopia.

Elle est composée de trente six membres nommés pour une année par tirage au sort parmi tous les compagnes et les compagnons d’Utopia.

Elle s’organise en trois sous-commissions de douze membres. Chacun des membres doit garder un mois la clé de la salle des ordinateurs d’Utopia réservée à sa sous-commission.

Les sous-commissions peuvent se diviser en trois comités de 4 membres pour travailler.

Les neufs comités de 4 membres de la commission d’éthique peuvent accéder à tous les dossiers et pénétrer dans tous les locaux d’Utopia (sauf dans les habitations privées). Ils peuvent interroger toutes les personnes et demander la collaboration de toutes les autres commissions qu‘ils désirent.

Les sous-commissions d’éthique reçoivent les initiatives concernant les Cellules et Utopia, vérifient qu’elles sont compatibles avec la constitution de l‘Aiden. Les initiatives concernant les Quartiers sont reçues par les commissions du bien-être.

Une initiative est valide quand un pour cent (1%) des votants l’a approuvée.

La commission d’éthique doit vérifier que les décisions prises concernant la Cellule et Utopia sont compatibles avec l‘Aiden.

Elle peut bloquer la mise en œuvre de toutes les décisions si elle les juge contraire à la constitution. Dans ce cas, elle rapporte au peuple au travers des médias officiels et demande une nouvelle votation sur un projet modifié pour qu’il soit compatible avec la constitution de l’Aiden.

Les comités d’éthique sont compétents pour examiner les recours concernant les infractions graves contre les personnes no1,2,3.

Les jours fériés de l’Aiden et les jours d’élections

Le jeudi après-midi jour des votations, tous les commerces sont fermés à part les cafés proches des bureaux Aiden publics et le vendredi-matin (repos).

Le 30 et le 31 décembre, ainsi que le 1erjanvier et le 2 janvier sont fériés. Ils correspondent aux fêtes de fin de l’année et du début de la nouvelle année.

Le 30 et le 31 juillet, ainsi que le 1er et le 2 août sont fériés. Ils correspondent aux fêtes de l’Aiden et d’Utopia.

Le 3 janvier : jour de nominations et d’élections des membres des commissions des Cellules et d’Utopia.

Les membres de la commission d’éthique sont tirés au sort en premier. Il dirigent et animent les élections des membres des commissions gouvernementales et du gouvernement.

Les membres de la commission d’éthique prêtent serment devant le peuple le 3 janvier, suivis par les diplomates et les membres du gouvernement des Cellules et d’Utopia.

Le serment : je jure sur mon honneur que je serai consciencieux, impartial et tolérant dans mon travail de membre de la commission d’éthique (ou autres).

Le 4 janvier : jour de nominations, d’élections et d’assermentations des membres des commissions des Quartiers dirigés et animés par les membres des commissions du bien-être.

Les commissions d’éthique et du bien-être organisent l’assermentation des commissions nommées en cours d’année.

Les comptes de l’Aiden et d’Utopia

Les comptes des sections de l’Aiden sont publiés chaque mois. Le journal transmis par la banque (avec toutes les entrées et sorties d’argent) est reporté tel quel dans le rapport d’activité des sections.

Les comptes bancaires réservés à la construction d’Utopia sont intégralement publiés sur le site de l’Aiden.

Les comptes des Quartiers, des Cellules et d’Utopia sont publiés instantanément en continu sur les médias officiels. Le journal des opérations et la ventilation des sommes (encaissements, dépenses) dans les comptes des départements de l’administration peuvent être à tous moments consultés.

Les commissions référendaires autoproclamées

Les compagnes et compagnons de l’Aiden peuvent formés en tous temps des commissions référendaires autoproclamées de douze membres pour les questions concernant les Quartiers, de vingt-quatre membres pour les questions concernant les Cellules et de trente-six membres pour les questions concernant Utopia, s’ils croient constater une ou des irrégularités dans la mise en application des décisions populaires. Ils doivent rendre leurs rapports en premier (au moins cinq jours à l’avance) à l’exécutif délibérant concerné puis directement aux compagnes et compagnons lors des séances du jeudi après-midi.

 

 

 

Part 4

Acden political institutions, official buildings, computers,

Utopia army and citizens rights

Government buildings

The government buildings are part of the Central Administration District. It is in the center of the tower. This area can be totally secure and autonomous in air, water, energy, ammunition and food, once the doors have been closed.

This area includes:

– courthouse

presidential offices with apartments

– ministers’ offices with apartments

– 2 chambers with the necessary apartments for elected officials

Utopia’s computers with apartments for the tech team and the ethics committee

– military command hall and the guard’s rooms and rest areas

– university buildings

– necessary supplies for its autonomy

funeral facilities with an oven to burn the bodies (the oven to burn animal bodies is not in this area)

The neighbourhoods are equipped with the community buildings necessary for their administrations: council chambers, executive offices, reception counter attached to the observation post, courthouses, premises needed for Acden committees and the army. In the community buildings there is also a room that seats about 10’000 people. It is meant to accommodate the « Landsgemeinde »: assembly where all the companions of the neighbourhood vote by show of hands (Swiss voting system used in the first cantons). This system will replace electronic voting in the case of a central computer system failure. These rooms can be compartmentalized. They are usually rented for sports events, concerts or shows, etc.

The Acden government

The (deliberative) government has no decision-making power (in times of peace). All decisions are made democratically.

All chamber debates are public and broadcasted by the official media. They are scheduled on Thursdays from 1PM.

They are followed by the chamber votations (results are displayed) and by the secure electronic votes of the companions, who must participate in at least 3 out of 4 votes.

The qualified majority

The qualified majority is the majority of 2/3 = 66.67% of all voters. This is the majority needed to make all decisions regarding Acden and Utopia.

The majority of two out of three people is also applied in all Acden committees and Utopia companies.

The complete majority

The majority of three out of four people is 75% of all voters. This is called the complete majority in the Aiden. The full majority will be required to add or delete, values, rights, duties and laws of the Acden Constitution, after it has been corrected and approved by members of the Acden sections.

As the companions can vote 3 times out of 4, it will be necessary to make an extrapolation concerning the missing votes, proportional to the result of the recorded votes if the necessary majority (2/3 or 3/4) is not obtained with the voters.

The companions of the Acden have the right of initiative.

The deliberative executive of the state:

  • It consists of a dual presidency: a male president and a female president.

  • For each subdivision of the local administrations there is a male minister and a female minister.

  • Women are elected by women and men by men for one year (This way they do 12 years of their compulsory civil service. They can be elected 4 times in a row. They are chosen from the members of the 2 chambers).

  • It is the same for the executives of the Units and Neighbourhoods.

  • The works of the executives are carried out in committees, they are not diffused.

The deliberative legislature of the State includes:

  • Womens Chamber (100 members) + Men’s Chamber (100 members.) They are elected for 4 years and can be re-elected.

  • It is the same in the legislation of the Units and Neighbourhoods.

  • Legislative sessions are public and broadcast by the official media.

The executives must:

– prepare, present and comment on budgets and annual accounts

suggest, simplify, adapt and implement decisions

– represent the state, the units and the neighbourhoods

– sign agreements accepted by the citizens

They work in collegiality and suggest what is accepted by the majority of 2/3 of their members.

The chambers must:

– oversee the work of the executive

may introduce, modify or delete proposals

refer projects for further information, according to the 2/3 majority of their members

They vote like other citizens. The results of the chamber votes are broadcasted before the electronic voting of the citizens.

Diplomacy

Utopia recognizes all governments (democratic or otherwise) that recognize it.

Utopia remains perfectly neutral and seeks to have good relations with all countries. This is to exist in peace and because the anarchists are not lesson givers.

Utopia’s diplomatic corps is made up of committees with an equal number of male and female citizens. They are elected by the people. They must negotiate bilateral agreements and report their findings first to the government and then to the citizens through the official media. The people decide how to proceed with these draft agreements.

Utopia’s diplomats work with foreign diplomats through videoconference. These conferences are not broadcasted. Exceptionally, Utopia diplomats can go abroad in small groups of at least three people who can be of the same sex to respect the habits and customs of the diplomats with whom they will negotiate.

Utopia does not have diplomatic representation abroad. Applications for visas, residence permits, documents replacing a lost passport are obtained through the internet.

Mutually, there are no permanent foreign diplomatic representations on Utopia’s territory.

The computers

The computers are located in the government district. They are in a closed room, protected from electromagnetic waves by one or more Faraday cages. The only security door giving access to this room is closed with three keys. It opens and closes without electronics or electricity. It is permanently guarded by Utopia‘s army.

The 3 keys of the entrance door are held by three members of the Ethics Committee. They are the only ones (along with the other members of their committee) that can open this door. All interventions are made accompanied by the central computer committee.

The keyboards and screens for programming these computers are all inside this room and are constantly monitored by cameras.

All interventions are made by the ethics committee accompanied by soldiers. They are filmed and broadcasted live in the courthouses where they are viewed and monitored by the other computer committees.

Acden offices and Acden cameras are directly connected to the central computers by optical fibres. The optical fibres are constantly monitored by a computer system that will detect any problems: protective sheath deterioration, connection cutoffs. The device connected by a damaged fibre will be immediately and automatically decommissioned until one of Utopia’s computer committees (district or central computers) has found the causes and replaced the defective elements.

We must try to protect the central computers from all possibilities of connecting with other computers or with the internet. We should even consider creating an operating language specific to these computers. When purchasing components to build these computers, we must opt for strength and longevity. We must check that these components have not been tampered with before we assemble them.

The tasks intended to be executed by these computers are well defined and do not require (I believe) artificial intelligence and above all they should be prevented from being aware of their own existence.

They must store and manage:

Aiden camera information (where, when, who) for 10 years

the personal information of the Aiden offices until the death of

the person

freedom restrictions

– appointments of committees and their programs

– security and military defence

– rent management

Utopia’s accounts: receipts/expenses and fluctuations in the reserves (the accounts are broadcasted live on Utopia’s official media.)

Other computers (more conventional) located in other rooms deal with traffic, factories, robots, etc.

Utopia’s army and defence

The policy of openness, neutrality, geographical distance, respect for freedom of thought and legislating granted to all other countries of the world, should be sufficient to protect Utopia from all wars.

Nevertheless, not being able to completely exclude the possibility of war, Utopia will still prepare for it. It’s outer walls will be covered in metal trellises that form a ‘Faraday cage’ which protect Utopia from electromagnetic waves. Also, weapons, ammunition and shooting training will be provided to all citizens in order to establish a civil defence. (see Acden offices and civil defence exercises in the civil service).

In addition Utopia has a structured army to organize and support its civil defence.

Its main role is to take care of people in danger, to manage disasters, extinguish fires, fight pollution, ensure people’s safety in times of peace.

Structure and role of the army

About one in ten citizens will choose to do their civil service in the army out of interest for security services, esprit de corps, danger, hierarchy and weapons.

The army is only defensive. It has no correspondent abroad.

Women can do the army. Families, couples and groups of friends can be incorporated as such. The army is the only hierarchical structure of Utopia.

Every 4 years :

  • the soldiers democratically appoint their officers

  • the citizens of Utopia elect the members of the General Staff and the Commander of the Army who are chosen from among the officers

In times of peace

The army must ensure permanent surveillance of the territory and the alarm center. The duty soldiers coordinate the necessary actions so that the guard soldiers (firefighters, sea rescuers, helicopter pilots and accompanying persons, paramedics, members of the security platoons) can intervene as quickly as possible. Guard soldiers must be able to perform their civilian activities, while being contactable at all times and being available for interventions.

The army provides air links between the units and the main airports nearby with some large seaplanes that can also land.

It also has:

  • boats to supply Utopia and its defences, as well as to carry passengers if necessary.

  • very fast boats (Zodiac style) to intervene in its territorial waters.

  • drones and helicopters to monitor the borders and participate in rescues.

  • submarines to explore the seabed, to transport passengers, or to install and refuel underwater stations.

Its boats, seaplanes, submarines and drones are stored in a part of the inner harbour that is reserved for it.

The army will deploy captive balloons at different heights. They are equipped with all known detection systems to control Utopia’s airspace. Balloons that monitor the sea surface also have Acden cameras. They are connected to the command center by submarine cables.

The army:

  1. ensures the protection of representatives of foreign governments in official visits.

  2. is in charge of controlling boats, preventing contraband and illegal immigration.

  3. supports rescues at sea.

  4. provides search parties and ambulances for the sick and wounded.

  5. is responsible for the defence against fires, disasters and pollution. Fire and chemical or biological pollution control equipment is stored in warehouses scattered all over Utopia to not waste time when on the move.

  6. guarantees the maintenance of peace during public events that present a risk.

  7. is the only one authorized to intervene against persons considered dangerous.

Soldier Training

Members of the military who have chosen to intervene with civilians must be trained in first aid and psychology. In case of intervention against people, they should have a deterrent rather than punitive role.

In times of war

If there is conflict the towers are closed. They become completely airtight and water-proof.The composition of the indoor air is controlled and corrected. Airlocks give access to the outside.

All activities that are not necessary for the survival of the inhabitants are stopped.

All the inhabitants equip themselves with their weapons and their protections, then go to the positions assigned to them. From that moment on the towers are completely self-sufficient.

The doors of the government district are closed to protect computers, government members, the military command and the missile control room. Airlocks guarded by the army allow to go in and out of the tower or the government district.

Airships, boats, submarines, unmanned/unwomanned drones will be equipped with missiles and torpedoes. They will be scattered in the airspace and territorial waters of Utopia. They will be guided from the command post. The army will attempt to detect and destroy enemy threats as far as possible.

Utopia’s army does not use weapons of mass destruction.

It does not attack or counter-attack enemies on their territories.

In case the previous defences are not enough, the army defends Utopia with the help of all the citizens equipped with the weapons and protections of the civil defence. They are organized into squads led by at least three soldiers. These soldiers are equipped with all sorts of transportable weapons (missile launchers, rocket launchers, machine guns, grenades). They also have small armed vehicles equipped with missile launchers (short range), guns or heavy machine guns.

Companions who do not carry weapons will have to take care of the children, the wounded, the refuelling and the maintenance of the technical installations.

Prisoners of war

Utopia does not have a prison. It can not detain prisoners of war.

Prisoners of war are expelled from Utopia’s territory in inflatable boats, or even further if necessary. Before being sent away, they are listed under their name and surname, their incorporation, their rank (if they give their information) or under pseudonyms. In both cases we takes their fingerprints, a photograph of their face and eyes, as well as their measurements. They are prohibited from living in Utopia for life (these prohibitions can be lifted if peace agreements allow it).

The wounded will receive the necessary care so that they can accompany the other prisoners. The seriously ill will receive first aid, a supply of medicine and painkillers and be sent away under the care of the other prisoners.

The inflatable boats are equipped with:

  • a waterproof canvas closing the cockpit

  • lifejackets for each passenger attached to the boat with a rope

  • warm clothing if necessary

  • a distress beacon,

  • a sail

  • two pairs of oars

  • a small engine with a range of 1000km

  • a GPS

  • a compass and chart

  • a complete pharmacy kit

  • 20 litres of water and 20 days of food per passenger

Children’s Rights

Children have the right:

  • to live only at school without explaining the reason

  • ask to change adult respondents without justification

  • not to testify against their parents or siblings

The Rights of Aiden Companions

Companions have the right:

  • to have complete freedom of thought and opinion and to be able to make it known

  • to be treated with respect and equality without differences between women, men, transgender, races, cultures, religions and customs

  • to have freedom of movement

  • to be able to choose their job

  • to have the freedom of business, to trade and to settle anywhere in Utopia

  • to total secrecy concerning personal data collected by Utopia, except in case of legal or health problems where documents will be consulted by the investigations and health committees which must respect professional confidentiality

  • to be rescued and treated free of charge in case of illness (if they follow the health program) and accident (if they do not carry out activities considered especially dangerous)

  • to marry another adult (they join their two names and become social and financial partners; after investigation and approval of the social committee they can adopt children; they can divorce after dividing their stuff in two)

  • to exercise authority as a mother and father for the good of the child

  • pregnant women have the right to have an abortion in state hospitals without justification until the end of their third month of pregnancy or later if psychological or health problems may endanger the mother. The life of the mother prevails over that of the child until the end of the birth. The mother and the child are entitled to free tests for genetic diseases and malformations.

  • to entrust the State with the financing necessary for the education of its children

  • to be helped by their companions in case of difficulties.

  • to be safe anywhere on Utopia’s public domain, in their home, office, workshop or shop. Anyone can request free electronic surveillance (alarm) tailored to their desires through their Aiden office and electronic ID

  • to be fed by Utopia

  • to not to be obliged to obey only one person: delegations of the committees of inquiry and justice and the private police must be at least two to intervene

  • to be considered innocent until proven guilty

  • not to testify against their spouse and their children

  • to take all exams offered by Utopia and to be judged like the other students without having taken the courses corresponding to these exams

  • to using legitimate defence if it is proportionate

  • to ask for social assistance when they are no longer able to take care of themselves, in which case the State will provide all or part of: an apartment of at least 12m2 (with a French window overlooking the outside, a secure entrance with 1 Aiden desk, a kitchen unit with 1 sink + 1 microwave oven, 1 fridge with freezer, 1 wash block + drying + disinfection, for linen, cooking utensils and cleaning, 1 bathroom with WC + shower) / to free basic medical care, drugs and prosthetics in case of illness, accident and dental problems / clothes they need in state shops and food through their Aiden Office / a job allowing them to pay for some hobbies and leisure / a lawyer if they go to trial

  • to view all documents on the internet or other media and store information and written content with photos and videos

  • to refuse to let in anyone they do not wish to see in their apartment (The laws of the Acden do not allow anyone to enter a dwelling, without agreement from the tenant; if the rent is paid. Except once a year, at the same date each year (that of the tenant’s entry into the dwelling) by the Housing Committee that does the inventory and renews the lease from year to year.)

  • not to be extradited except for crimes against humanity for which they may have to appear before the International Tribunal in The Hague. The Investigations committee and the diplomatic committee will first verify the validity of the accusations. In all cases, the Investigations committee will examine the case which may lead to a judgment for offenses committed abroad. The defendants may be sentenced according to Acden Law.

  • to interrupt their existence at all times with dignity

What can be added? Anything that is not forbidden is tolerated.

Inheritance

Children inherit in equal parts, half of their fathers or mothers assets, if the parents are married at the time of death. The other half goes to the surviving spouse. Children inherit in equal parts the total wealth of their fathers or mothers, if the parents are not married at the time of death. If the children are dead, it is the grandchildren who inherit in equal shares the fortune that their deceased parents would have inherited. The surviving married spouse inherits all of the deceased person’s fortune, if they have no children. People without children and without spouse can leave their fortunes by will to whoever they want (the form is obtained in Aiden offices). Without testament the fortune of the deceased person goes to the State.

The ethics committee and initiatives

The Ethics Committee is the highest political and judicial body in Aiden. Its members may be called to work full time. There is one per Unit and one for all of Utopia. It is composed of thirty-six members nominated for a year by random draw among all the companions of Utopia. It is organized into three subcommittees of twelve members. Each member must keep the key of the computer room (for one month) which Utopia reserves for their subcommittee.

The subcommittees can be divided into three committees of 4 members to form work groups. The nine committees of 4 members of the Ethics Committee can access all the files and enter all the premises of Utopia (except in private homes). They can interview all the people and ask for the collaboration of all the other committees as needed.

The ethics sub-committees receive the Unit and Utopia initiatives and check that they are compatible with Aiden’s constitution. Neighbourhood initiatives are received by Wellness Committees. An initiative is valid when one percent of voters have approved it.

The Ethics Committee must verify that the decisions made concerning the Unit and Utopia are compatible with the Aiden. It can block the implementation of all decisions if it deems them contrary to the constitution. In this case, it reports to the people through the official media and asks for a new vote on a modified project to be compatible with the constitution of Aiden. Ethics committees have jurisdiction to review appeals for serious offenses against persons number 1, 2, 3.

Acden holidays and election days

On Thursday afternoons (voting day) and Friday mornings (rest), all the shops are closed except the cafes near public Acden offices.

December 30th and 31st, January 1st and January 2nd are holidays. They correspond to the celebrations of the end of the year and the beginning of the new year.

July 30th and 31st, as well as August 1st and 2nd are holidays. They correspond to the festivals of Acden and Utopia.

January 3: nominations and elections of the members of the committees of the units and of Utopia. The members of the Ethics Committee are chosen by random draw first. It then directs and animates the elections of the members of the governmental committees and the government. The members of the Ethics Committee take an oath on January 3, followed by diplomats and members of the Units and Utopia government.

Oath: I swear on my honour that I will be conscientious, impartial and tolerant in my work as a member of the Ethics Committee (or others).

January 4th: nominations, elections and oaths of the committee members of the

Neighbourhoods directed and animated by the members of the wellbeing committees.

Ethics and wellbeing committees organize the swearing-in of committee members appointed during the year.

Acden and Utopia accounts

Acden Sections accounts are published every month. The journal transmitted by the bank (with all the cash inflows and outflows) is carried forward as is in the activity report of the sections.

Neighbourhood, Unit and Utopia accounts are instantly published on the official media. The transaction log and the breakdown of the sums (receipts, expenses) in the accounts of the administration departments can be consulted at any time.

Bank accounts reserved for the construction of Utopia are fully published on the Acden website.

Self-appointed referendum committees

At any time Acden’s Companions may form self-appointed referendum committees if they believe they find one or more irregularities in the implementation of popular decisions.

twelve members for Neighbourhood issues

twenty-four members for Unit issues

thirty-six members for Utopia issues

They must return their reports (at least five days in advance) firstly to the concerned deliberative executive and then directly to the companions during Thursday afternoon sessions.

Anarchise informatisée démocratique écologique & neutre